Suivez moi

Congrès National des Psychomotriciens

2022 signe un double anniversaire, et pour l’occasion, la Fédération Française des Psychomotriciens et l’Association Française des Psychomotriciens Libéraux propose un congrès psychomot très spécial !

Le double anniversaire

50 ans pour la FFP et 20 ans pour l’AFPL. Depuis toutes ces années, ces instances militent pour défendre la profession de psychomotriciens et revendiquer notre place de professionnel de santé dans la société.

Cadre de la profession, recherche, clinique, tant de domaines abordés dans ce congrès psychomot. Retrouvez ci-dessous le programme du congrès ainsi que les résumés des interventions.

Le congrès psychomot

C’est le weekend du 15 et 16 octobre 2022 qu’a lieu ces conférences centrées sur la psychomotricité. Pour la première fois, cette conférence est en présentiel ainsi qu’en visio.

Nous avons ainsi eu de nombreuses précisions concernant la place de la psychomotricité dans le système de santé. Les conférences sont disponibles en replay jusqu’à janvier 2023. Une semaine après ce fameux weekend, il est encore temps de s’inscrire pour suivre les replays disponibles.

Pour plus d’informations ou vous inscrire, je vous invite à suivre le lien suivant : congres-psychomot.com

Un programme entre recherche et clinique

La conférence plénière du matin abordant les actualités du métier ainsi que les places et rôles de la profession de psychomotricien dans le système actuel de santé est disponible gratuitement sur le compte youtube de l’AFPL.

Voici le résumé des différentes interventions de ce weekend de conférences de psychomotricité.

Paquet, Aude – « Psychomotricité et Psychiatrie adulte »

Il n’existe pas d’évaluation psychomotrice spécifique et systématique chez les patients présentant un trouble
dépressif caractérisé (TDC). Pourtant ; des symptômes psychomoteurs, notamment le ralentissement psychomoteur, peuvent être associés au tableau de dépression. Pour mettre en évidence une sémiologie psychomotrice détaillée chez les patients avec un TDC, nous avons comparé le profil psychomoteur et sensoriel de personnes avec un TDC avec des personnes contrôles, exemptes de pathologie à partir d’un bilan psychomoteur complet.

Dias Da Silva, Laura – « Prévention psychomotrice du Trouble de Stress Post-Traumatique au sein des Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS) : recherche et perspectives »

Recrutée très récemment en tant qu’expert SSSM Psychomotricienne au sein du SDIS60, l’idée est d’amener au
travers de cette présentation à une réflexion sur la recherche en psychomotricité auprès des sapeurs-pompiers et les perspectives professionnelles des psychomotriciens au sein des centres d’incendie et de secours en complémentarité des autres professions.

Soter, Anthony – « Les missions d’ingénierie, de coordination, d’expertise et de conseil du psychomotricien et ses perspectives d’actions de recherche dans le secteur médico-social »

L’intervention vise à décrire les missions concrètes d’ingénierie, de coordination, d’expertise et de conseil dans le
secteur médico-social à partir de diagnostics clinique et organisationnel issus du paradigme psychomoteur. Enfin,
nous ferons un état des lieux de la recherche dans le secteur médico-social et des perspectives et initiatives de psychomotriciens.

Jover, Marianne – « L’apport des questionnaires, nouvelles modalités dans le dépistage des troubles psychomoteurs ».

Les recommandations de la HAS en matière de parcours de santé des enfants avec troubles spécifiques du langage et des apprentissages, de même que la difficulté d’accès au bilan psychomoteur imposent une évolution des pratiques dans le repérage des troubles psychomoteurs. Nous détaillerons dans cette présentation l’intérêt de l’utilisation des questionnaires de dépistage en illustrant notre propos avec les questionnaires DCDQ-FE et LDCDQFE récemment adaptés à la population française.

Peirera, Daniel – « La psychomotricité dans l’accès au langage écrit »

Peut-on considérer l’accès au langage écrit comme une activité psychomotrice ?
À partir d’une définition de la lecture, nous préciserons les liens théoriques entre les compétences psychomotrices et celle-ci. Il s’agira ensuite de s’intéresser particulièrement à l’utilisation d’entraînements aux compétences temporelles pour faciliter l’accès à la lecture et remédier à ses troubles. Les résultats d’études longitudinales et interventionnelles seront présentés, et la place des psychomotriciens dans la prévention et la remédiation des difficultés en lecture sera discutée.

Marquet Doléac, Jérôme Marquet Doléac – « Psychomotricité et groupe de parents d’enfants TDAH »

Le trouble déficit de l’attention/hyperactivité est un trouble psychomoteur constitué de troubles perceptivomoteurs, de signes neurologiques doux et de troubles affectifs. Ce trouble du neurodéveloppement voit ses signes fluctuer en fonction des contraintes environnementales. Ce trouble se manifeste très souvent par des comportements peu ou pas ajustés à l’autre ou aux situations. Comme le recommande la Haute Autorité de Santé, à l’instar d’autres pays, la prise en soin des enfants ou adolescents porteurs d’un TDAH se doit, en plus d’une action directe sur l’enfant (traitement médicamenteux ou non), d’agir directement sur la famille.
Les groupes d’entrainement aux habiletés parentales existent depuis plusieurs décennies et se développent
actuellement en France. Ce type d’approche combine des techniques réputées efficaces dans le cadre du TDAH
avec de l’éducation thérapeutique ainsi qu’un aspect psychothérapeutique dans le (ré)investissement d’une place parentale satisfaisante voire gratifiante.

Martin, Elodie – « Evaluation de l’apprentissage procédural perceptivo-moteur »

L’apprentissage perceptivo-moteur procédural fait référence à l’apprentissage de séquences motrices et à
l’adaptation perceptivo-motrice. Bien que l’apprentissage perceptivo-moteur semble déficitaire dans certains
troubles du neurodéveloppement et maladies neurodégénératives, il n’existe actuellement aucun outil clinique pour l’évaluer. C’est pourquoi nous avons créé un outil évaluant l’apprentissage de séquences motrices et l’adaptation perceptivo-motrice. Il nous semble indispensable de vérifier que les résultats de cet outil reflètent correctement l’apprentissage perceptivo-moteur impliqué dans des tâches de la vie réelle et que cet outil présente un intérêt pour les cliniciens.

Pitteri, Franck – « Réhabilitation de la Personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées à Domicile – Mesure d’Impact (REPAD-I) »

REPAD-I mesure l’impact de la réhabilitation réalisée par les psychomotriciens et ergothérapeutes des Equipes
Spécialisées Alzheimer (ESA). Le programme est réalisé en partenariat avec le laboratoire INSERM U1219 de
l’université de Bordeaux, financé par les ARS d’Île-de-France (IDF) et Nouvelle-Aquitaine (NA) et la Fondation pour la Recherche en Psychomotricité et Maladies de Civilisation. Il rassemble actuellement 28 psychomotriciens et ergothérapeutes de 25 ESA et 23 Consultations Mémoire sur les deux régions IDF et NA.
REPAD-I mesure l’impact de la réhabilitation réalisée par des psychomotriciens et ergothérapeutes des Équipes
Spécialisées Alzheimer. L’étude porte sur 140 dyades (patient et aidant proche) d’Île-de-France et de NouvelleAquitaine incluses par un réseau de 23 Consultations mémoire. Elle concerne des patients ayant un MMSE ≥16 avec une maladie d’Alzheimer ou démence mixte. Elle utilise une batterie d’évaluation et un modèle de raisonnement originaux pour la conception et la réalisation des interventions et élaborés sur des bases scientifiques.

Maurin, Corinne – « Habilités parentales »

Qu’entend-on par les habilités parentales, la parentalité, la guidance ou l’accompagnement parental ? Ces différents termes sont utilisés de nos jours pour qualifier les interventions permettant à la fois l’émergence et le soutien de la relation parent/enfant ainsi que renforcer le sentiment d’être parent. Cet accompagnement peut être informel ou protocolisé, il peut concerner un enfant à naître, un enfant porteur d’un trouble, d’un handicap ou de pathologies lourdes.
Qui sont-ils ? Pour qui ? Pourquoi ? Et dans quelles dimensions les psychomotriciens peuvent-ils s’y inscrire ?

Leborgne, Océanie – « [Lien avec l’institution] Libéral et réseau de soin. Place et missions du psychomotricien libéral dans le niveau 1 du maillage territorial »

Le maillage territorial de l’organisation des soins en France est composé de 3 niveaux, complémentaires, ayant des rôles différents dans les parcours diagnostiques et de soins des patients. Le niveau 1, ou réseau de proximité, a une fonction centrale dans ce parcours de soin, avec des missions variées, exigeant une grande connaissance du territoire et de ses ressources.
Comment, aujourd’hui, aborder les différents enjeux autour des professionnels de niveau 1, dont font partie les
psychomotriciens libéraux ?

Debernardy, Marie – « [Lien avec l’institution] La psychomotricité auprès du nouveau-né »

C’est dans la rencontre, où, pas à pas, que les interactions se construisent et le dialogue tonico-émotionnel se vit. Qu’en est–il des premières rencontres quand elles se déroulent dans le chaos, dans un environnement hautement technique, où la survie est parfois en jeu ? Quel est le rôle du psychomotricien auprès du bébé dans des unités de soins ? Comment accompagne-t-il son développement ? Comment soutient-il le lien d’attachement avec ses parents ? Quelle place occupe-t-il au sein de l’équipe hospitalière et extra-hospitalière ?

Akian, Mathilde – « Psychomotricité et psychotrauma »

Le traumatisme est un concept auquel nous sommes de plus en plus confrontés dans notre société actuelle.
Aujourd’hui, nous pouvons recevoir des patients ayant été confrontés à un évènement traumatogène dont certains développent des pathologies chroniques comme l’état de stress post-traumatique. Nous verrons comment un psychomotricien libéral peut intervenir dans cette boucle de soin et quels sont les liens institutionnels sur lesquels il pourra s’appuyer.

Raymond, Sarah & Zupranski, Romain – « [Lien avec l’institution] Psychomotriciens en 3ème ligne : Missions, réseau et perspectives de recherches des psychomotriciens en Centre Ressources Autisme (GNCRA)

Le Trouble du Spectre de l’Autisme, est un trouble du neurodéveloppement, qui induit très précocement des
altérations de la vie relationnelle, de la communication verbale et non verbale, de l’investissement de l’environnement, des troubles de la motricité et de la sensorialité et où la corporéité a une place prépondérante.
L’expertise du psychomotricien en CRA dans une perspective intégrative apparaît alors comme une compétence
indispensable à la compréhension du fonctionnement, des enjeux des situations, des diagnostics complexes et troubles associés de personnes TSA au sein de ses équipes et auprès des partenaires. Les psychomotriciens du Groupement National des CRA à travers différentes missions mettent leurs travaux actualisés et ressources à disposition des usagers, aidants et professionnels.

Swiatek, Charlotte – « [Lien avec l’institution] Pratique psychomotrice en ITEP : TDA/H et fonctions exécutives »

Le programme REDUCTION-PFE est un programme de groupe ou individuel, qui s’adapte à la pluralité des enfants et adolescents ayant un TDA/H que nous rencontrons en libéral, mais aussi dans nos institutions. Il cible les dysfonctionnements exécutifs, avec comme originalité de s’intéresser aux aspects émotionnels, survenant dans la vie quotidienne de nos patients. Et ce à travers trois stratégies cognitives que nous découvrirons ensemble en suivant Loris en séance de psychomotricité.

Connan, Jean François – « Graphomotricité et rééducation de demain »

Parmi les pratiques du psychomotricien, le diagnostic et la rééducation des troubles de l’écriture manuscrite occupe une place importante : entre 5 et 27 % des enfants d’âge scolaire rencontrent des difficultés d’apprentissage de l’écriture ou une dysgraphie développementale. Les nouvelles technologies permettent une modification des retours sensoriels disponibles dans l’écriture. L’objectif ici est de vous présenter un protocole de rééducation basé sur la modification du retour visuel de la trace. Ce protocole a été testé auprès de 20 enfants dysgraphiques et montrent des résultats prometteurs.

D’Ignazio, Aurélien – « Méthodologie pour structurer la passation et la rédaction du Profil Sensoriel de la personne TSA, vers les pistes d’intervention »

Présentation d’une méthodologie à destination du psychomotricien pour structurer la passation d’un profil sensoriel auprès de personne avec Trouble du Spectre de l’Autisme. Dans une démarche opérationnelle, précieuse pour les praticiens libéraux, nous aborderons la question des tests sensoriels, de la présentation du compte-rendu et des préconisations qui en découlent, qu’il s’agisse de dispositifs en séance ou d’outils à destination de la personne TSA pour une meilleure gestion de son quotidien.

Faideau, Grégory & Issop, Idriss – « Ressources technologiques »

L’innovation technologique, notamment dans le numérique, permet la naissance de nouveaux outils aux
applications multiples. Ces outils sont autant de moyens novateurs dont peuvent se saisir les psychomotricien.nes dans leur pratique clinique. Nous vous invitons à venir découvrir comment ces ressources technologiques, en constante évolution, s’invitent dans nos séances pour venir enrichir nos habitudes.

Zamora, Raphael & Prouteau, Alexandre – « Actualité du bilan psychomoteur, évolution en libéral »

Un bilan psychomoteur doit être fonctionnel, différentiel, systémique et holistique. Il est possible de modéliser cette procédure en 4 axes fondamentaux et 6 clés de lecture principales. Il est une étape indispensable du soin qui s’inscrit dans une dynamique d’évaluation de la situation de notre patient et de ses possibilités. Ceci implique une élaboration d’un projet de soin, justifié par un diagnostic psychomoteur issu d’outils adaptés, nombreux, et surtout actualisés (payants ou gratuits)

Simonet, Héléna & Audin, Sylvie – « Regards croisés sur la pertinence du bilan Soubiran à l’heure des tests étalonnés. Complémentarité des pratiques. »

Aujourd’hui encore, le bilan Soubiran est validé par nos médecins prescripteurs et prouve sa solidité. Cependant, à l’heure où la recherche scientifique exige des apports plus précis qui trouvent leur expression dans des données quantitatives, il nous apparaît que la réponse la plus adaptée aux demandes actuelles soit la complémentarité des approches qualitative et quantitative. Cette interdépendance au niveau clinique semble d’ailleurs fonder notre identité professionnelle.

Alonso-Békier, Séverine – « Élaboration et utilisation de protocoles dans l’exercice libéral : Objectiver les effets de nos prises en charge ».

A l’heure de “the evidence based”, les thérapeutiques psychomotrices se doivent de rendre compte de leur efficacité. Ainsi, nous sommes persuadés que le développement de la profession de psychomotricien passe par la nécessité de fournir des arguments factuels démontrant l’efficacité des thérapeutiques tout en s’assurant que les bénéfices observés sont bien la résultante de l’intervention psychomotrice. Le psychomotricien en libéral, de par la richesse et l’hétérogénéité de son exercice en est un acteur clé.
Du fait de ses fondements (prise en compte du sujet dans sa globalité, adaptation en permanence du projet thérapeutique chaque patient étant unique) la psychomotricité ne s’applique pas avec des programmes et protocoles préétablis. Il n’existe donc pas de protocoles « types » par troubles ou pathologies, ce qui est une bonne chose. Pourtant il nous semblait possible de protocoliser une partie du programme à appliquer, étape indispensable à la rigueur, tout en gardant la spécificité individuelle de la prise en charge psychomotrice.
C’est pourquoi, afin d’avoir l’adhésion des acteurs, le passage par une co-formation afin de travailler en codéveloppement apparait pertinent. C’est cette méthodologie spécifique de création et utilisation de protocoles que nous nous proposons de développer au cours de cette présentation.

CNPP ou Conseil National des Psychomotriciens

Françoise Géromini et Marie-Christine Demarescaux-Bulle ont présenté le CNPP. C’est un nouvel outil très important pour notre profession. Vous trouverez très bientôt un article présentant ce CNNP et ses enjeux.

Pour aller plus loin

Vous trouverez sur le blog des articles présentant la Psychomotricité pour découvrir tout un tas d’informations sur ce fabuleux métier. La rubrique activité psychomotrices regorge de ressources en tout genre comme des jeux, des lectures ou encore des outils. Je vous donne aussi rendez-vous dans la newsletter du blog !

Psychomotmaisonhttps://psychomotmaison.com
Psychomotricienne et blogueuse, j'ai à cœur de partager autour de la psychomotricité et de diffuser autant que possible de la petite enfance à la fin de la vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

FORMATION

A la une

Trouble Dys : de quoi on parle ?

Qu'est ce que c'est les "troubles Dys"? Les troubles Dys sont des troubles cognitifs spécifiques ayant un impact direct...

Instituts de formation en Psychomotricité

Avec les petites nouvelles qui viennent compléter la liste, j'ai mené l'enquête pour recenser les différentes écoles de formation de psychomotricité ! 

Livre : « Le Grand Guide des Signes avec bébé »

Dans l'article sur la Communication Gestuelle avec Bébé, je vous parlais d'un livre outil : Le Grand Guide des Signes avec bébé....

Médiations / jeux favoris en psychomotricité

Avec l’été qui s’annonce, je vous propose de publier toutes mes participations de l’instantpsychomot ! Après un an de participation, nous avons abordé de...

[PDF] Trouble de l’attention / Hyperactivité

Trouble de l'attention avec ou sans Hyperactivité ou TDAH Voici un document canadien qui reprend...