Avec le FIF-PL, le Compte Personnel de Formation (CPF) constitue un autre levier important pour la formation continue des professionnels libéraux, y compris pour les psychomotriciens exerçant en libéral. Rappelons que la formation continue en libéral est capitale pour permettre aux libéraux de répondre à leurs obligations professionnelles. Pour lire l’article du FIF-Pl, c’est par ici : Un fond de formation professionnelle pour les libéraux.

Qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation ?

Le CPF est un dispositif permet à toute personne active d’acquérir des droits à la formation. Et cela, dès son entrée sur le marché du travail et jusqu’à son départ en retraite. Ces droits sont mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. L’objectif du CPF est de favoriser l’accès à la formation. Et ainsi permettre à chacun de construire son parcours professionnel.

Comment ça marche pour les psychomotriciens libéraux ?

En tant que psychomotricien libéral, vous cotisez à la formation professionnelle tout au long de votre activité. Ces cotisations vous ouvrent des droits à la formation. Vous pouvez les consulter et les gérer sur le site officiel du CPF.

Vous pouvez utiliser ces droits pour financer tout ou partie de la formation que vous souhaitez suivre. Les formations éligibles au CPF sont celles inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et au Répertoire Spécifique. Elles peuvent permettre d’acquérir une qualification (diplôme, titre, certification…) ou d’accompagner la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Vous pouvez retrouver la liste des formations éligibles sur le site MonCompteFormation.

Comment mobiliser son CPF ?

Pour utiliser vos droits à la formation, connectez-vous à votre espace personnel sur le site du CPF (ou le créer le cas échéant). Vous pouvez ainsi consulter vos droits acquis.

Ensuite, vous devez sélectionner la formation que vous souhaitez suivre via le catalogue à disposition.

Vous avez le choix d’utiliser tout ou partie de vos droits pour financer cette formation.

Après avoir bénéficié des aides de financement et du suivi de formation, vous obtenez votre certification.

Points de vigilance

Le Compte Personnel de Formation est un outil précieux ! Néanmoins, il y a quelques points de vigilance à connaitre sur ce dispositif.

Gestion du compte CPF :La gestion de votre CPF se fait en ligne sur le site dédié. Il est essentiel de garder vos informations à jour, y compris votre situation professionnelle et vos coordonnées.

Éligibilité de la formation : Toutes les formations ne sont pas éligibles au CPF. La formation en question doit être inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) ou au Répertoire Spécifique. Assurez vous que ce soit le cas. Contactez l’organisme de formation pour le savoir si besoin.

Cumul des dispositifs : Depuis 2021, il n’est plus possible de mobiliser le CPF en complément d’autres dispositifs de financement de la formation comme le FIF-PL. Ainsi, vous ne pouvez plus cumuler les financements pour prendre en charge les coûts de votre formation. Le FIF-PL l’explique dans leur FAQ.

Droits de formation : Le CPF est alimenté en fonction de votre activité professionnelle. Contrairement au FIF-PL, les droits ouverts sont cumulables annuellement et ne se remettent pas à zéro à chaque 31 décembre.

Délai de validation : Lorsque vous sollicitez le CPF comme financement, il y a un délai important entre votre demande et la validation. Prenez en compte les plafonds de prise en charge et les délais pour déposer les demandes. Le remboursement des frais de formation n’est effectué qu’après la réalisation de la formation et la transmission des justificatifs adéquats. Il est donc recommandé de planifier votre formation en tenant compte de ces délais.

Justificatifs de formation : Une fois la formation suivie, il faut fournir les justificatifs de réalisation pour que les droits CPF soient débités. Le CPF paye donc directement l’organisme de formation.

Réforme et évolution des règles

Les règles relatives au CPF peuvent évoluer en raison de réformes législatives ou réglementaires. Il est donc recommandé de se tenir informé des dernières actualités du CPF.

Gérer efficacement son CPF nécessite une certaine vigilance et une planification rigoureuse. Mais avec un peu de préparation, vous pouvez maximiser vos chances de bénéficier pleinement de ce dispositif pour soutenir votre formation continue.

Le Compte Professionnel de Formation : pour développer ses compétences professionnelles.

En tant que psychomotricien libéral, le Compte Professionnel de Formation est un dispositif essentiel qui permet de se former tout au long de sa carrière. Il permet de s’adapter aux évolutions du métier, de maintenir un haut niveau de compétence et de qualité de service. Et in fine, de garantir la satisfaction des clients et des patients.

Par conséquent, il est essentiel de se familiariser avec cet outil de formation. De comprendre son fonctionnement et de savoir comment le mobiliser pour soutenir son parcours professionnel. A vous de l’utiliser de manière optimale pour soutenir votre parcours professionnel.

En somme, que vous soyez débutant ou expérimenté, il est crucial de reconnaître l’importance de la formation continue pour son développement professionnel. Avec le FIF-PL et le CPF, vous avez à votre disposition des outils efficaces pour financer votre formation. Et ainsi, continuer à évoluer dans votre métier. Ce qui répondra aux besoins de vos clients ou patients avec compétence et professionnalisme.

D’autant que la formation continue deviendra obligatoire d’ici peu mais j’y reviendrais prochainement.

Pour aller plus loin

Vous trouverez sur le blog des articles présentant la Psychomotricité afin de découvrir tout un tas d’informations sur ce fabuleux métier. La rubrique activité psychomotrice regorge de ressources en tout genre comme des jeux, des lectures ou encore des outils. Je vous donne aussi rendez-vous dans la newsletter du blog !