L’enroulement chez bébé

Il y a un truc fondamental dans le développement de Bébé. Vous avez une idée de ce que c’est ?
Il s’agit de l’enroulement !

Bon ok, le titre vous a bien spoiler la nouvelle ^^

Tout au long de la grossesse

Bébé va grandir in-utero en s’enroulant. En même temps, faut avouer que dans le ventre de Maman, plus les mois passent et plus l’espace y est limité !
Donc, Bébé n’a pas d’autre choix que d’être enroulé : il est tout replié sur lui même, ses bras et ses jambes regroupés vers l’avant. C’est ce qu’on appelle la « position foetale« .

Ses premiers mois de vie

Bébé garde cette posture en enroulement de sa naissance jusqu’à quelques mois après sa naissance. Tout ceux qui ont observé ou manipulé un nourrisson lors des changes ou de l’habillage, peuvent s’en rendre compte !

Bébé se repli spontanément sur lui !

Quelle meilleure position pour le nouveau-né que celle qui est dans la continuité logique de sa vie in utéro ?

Pourquoi cet enroulement ?

Suzanne Robert-Ouvert, psychomotricienne et kinésithérapeute explique que cette position foetale « est la posture de base de tous les êtres humains » .

L’enroulement fait suite à une différence de tonus entre la colonne vertébrale et les membres. Le dos de bébé est arrondi en raison d’un faible tonus axial. A contrario, le tonus des membres est bien plus important, d’où leur flexion spontanée.

Le développement de Bébé est soumis à plusieurs lois de développement, ce qui lui permettra d’adopter une motricité et un tonus bien plus adapté au fur et à mesure de sa croissance.
Cependant, c’est bien sur cet enroulement que viendra prendre appui le redressement du tronc et la position debout.

Au niveau physiologique

Pendant les 9 mois de la grossesse, Bébé adopte cette position très spécifique. L’enroulement est une position de confort pour Bébé.

Donc c’est la position à préserver, surtout lors de ses premiers mois vie. Tant dans le portage qu’à chaque contact physique : au moment du change, lors de l’alimentation, quand on le sort du lit ou lors de n’importe quelles activités de la vie quotidienne ou moment de jeux.

Quand Bébé est détendu, il se positionne naturellement vers une position d’enroulement.

La manière de manipuler Bébé est donc importante.

Avez vous déjà observé un Bébé pleurer très fort ?

Il se cambre. Les bras et les jambes sont en extension. Les poings sont fermés. Bébé est soumis à une forte désorganisation. Il faut être attentif à éviter autant que possible l’extension de Bébé. Cette posture génère des tensions et devient une source de stress importante.

Pour un bébé apaisé …

L’enroulement lui rappelle la sécurité qu’il ressentait dans le ventre de sa maman. En plus d’être une position de confort, regrouper les membres de Bébé sur lui-même apporte un important sentiment de sécurité à Bébé.

L’enroulement procure des émotions agréables. Des sensations positives d’apaisement, de détente, de bien-être : les émotions de Bébé se construisent sur toutes ses sensations.

En effet, quand Bébé est tendu, nerveux et pleure, ramener ses membres vers l’avant l’aidera à se recentrer sur lui-même. Lui proposer de s’enrouler viendra naturellement l’apaiser : Bébé pourra être de nouveau disponible. Appuyé par notre regard, notre voix, notre dialogue tonique, nous serons en mesure de le calmer et le réconforter complètement.

Pour un bébé apaisé, pensez à un bébé enroulé !

Vous l’aurez compris, en plus d’être une position à préserver, l’enroulement est vecteur de la sécurité de base : Bébé se sent apaisé, aimé comme il est, de manière inconditionnelle et disponible pour se construire …
Ce qui lui donnera ensuite de l’assurance et une bonne confiance en lui pour découvrir le vaste monde !

Adapter notre manipulation de Bébé dans les gestes du quotidien fera l’objet d’un prochain article !

Dans la continuité du développement affectif, vous pouvez retrouver les articles suivant :

Pour en savoir plus sur le développement psychomoteur du bébé, je vous invite à consulter les articles de la catégorie « Développement ».

Psychomotmaisonhttps://psychomotmaison.com
Psychomotricienne et blogueuse, j'ai à cœur de partager autour de la psychomotricité et de diffuser autant que possible de la petite enfance à la fin de la vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez moi

Sponsor

A la une

Portage physiologique : Pourquoi ? Comment ?

Quelle transition plus douce que le portage physiologique pour passer du ventre de maman à la découverte du monde extérieur ?

Labyrinthe – Calendrier 1/24

Labyrinthe ouvre le bal de ce calendrier de l'avent très psychomot. Repartons en enfance avec un jeu très connu et plébiscité chez...

Calendrier Psychomot’ : Mai 2020

Troubles du Spectre l'Autisme L’infographie du calendrier psychomot’ du mois de Mai présente l’apport de la psychomotricité auprès des...

Dysgraphie, trouble de l’écriture : Théorie et pratique psychomotrice

Avec ma comparse Oceanie mieux connue sous le pseudo @la.diantromotricienne sur instagram, nous nous sommes associées pour parler des troubles de l'écriture.

IP – Salle de psychomotricité

Avec l'été qui s'annonce, je vous propose de poster mes différentes participations de l'instantpsychomot ! Après un an de participation, nous avons...