Suivez moi

Livre : « Le Grand Guide des Signes avec bébé »

Dans l’article sur la Communication Gestuelle avec Bébé, je vous parlais d’un livre outil : Le Grand Guide des Signes avec bébé. C’est parti pour un nouveau venu dans la rubrique 𝕀𝕟𝕤𝕥𝕒𝕟𝕥 𝕝𝕖𝕔𝕥𝕦𝕣𝕖 !

« Le Grand Guide des Signes avec bébé »

𝙏𝙞𝙩𝙧𝙚 𝙚𝙩 𝙖𝙪𝙩𝙚𝙪𝙧 : « Le Grand Guide des Signes avec bébé » de Marie CAO

Voici un livre qui recense les principaux signes pour s’initier à la communication gestuelle avec son bébé.

Présentation

Écrit par Marie CAO, aka LittleBunBao sur les réseaux, « Le Grand Guide des signes avec bébé » est un livre qui se veut pratique.

Vraiment très rapide à lire, il s’investit facilement et reste ludique. Il se présente en deux parties :

Une première partie qui pose les bases. L’autrice aborde le maternage et les violences éducatives ordinaires (VEO). Elle présente aussi les bienfaits des signes pour le bébé ainsi que l’aspect pratico-pratique de comment s’y prendre. Quelle main utiliser ? Quand commencer ? Par quels signes ?

Une seconde dédiée aux signes en eux-même. Cette partie se présente par catégorie avec des images du geste. Le plus ce sont les QRcodes associés à chaque signe.

Voici donc comment se présente le sommaire :

Le classement par catégories est top quand on cherche quelque chose de précis. J’aime particulièrement les QRcodes pour visualiser le geste en question. Bon, faut dire que je suis une fan de ces petits carrés pixélisés que l’on retrouve aussi dans ce livre ci : « Accompagner l’éveil psychomoteur de bébé ». Mais en vrai, ces QRcodes sont supers pratiques pour envoyer les liens à nos proches (surtout quand ils sont tous loin).

À la fin du livre, une partie est consacrée aux comptines signées ! Je trouve ça vraiment chouette. Je suis presque frustrée de ne pas en avoir plus ! Vous retrouverez les comptines suivantes :

Dans sa maison, un grand cerf. Petit escargot. La famille tortue. L’araignée Gipsy. La souris verte. Les crocodiles. En cliquant sur les liens, vous pourrez en apprendre deux !

Ce que j’aurais aimé trouver

Comme dans tout livre, il ya des trucs que l’on aime et d’autre qui nous manque. Ce que j’ai trouvé dommage dans ce livre ce fut la répétition de certains signes et l’absence d’autres.

Par exemple, plusieurs signes reviennent deux fois (comme « chien » ou « calin »). Vous me direz que c’est parce qu’ils appartiennent à plusieurs catégories. Certes. Je pense néanmoins qu’une fois c’est très bien. A contrario, le mot « morceau » ou encore « souris » m’ont manqués parce que ce sont des mots que j’utilise beaucoup au quotidien.

De plus, j’aurais aussi apprécié un lexique de signes, permettant de répertorier l’ensemble des signes présentés. Un petit plus pour s’y retrouver sans reprendre chaque catégorie.

Mon expérience de jeune maman

Signer avec son bébé est un outil que je trouve très utile pour communiquer. Parce qu’en vrai, nos têtes blondes de quelques mois nous comprennent bien plus qu’on ne le pense. 

La condition : c’est quand même que le chérubin se saisisse de l’outil en question hein ! 

Chez nous, on a commencé à signer vers les 3 mois de notre koala. Faut pas se le cacher, au début c’était surtout pour nous, jeunes parents perdus.

Objectif : apprendre et se familiariser avec les gestes, avec le fait de signer ce qu’on fait, ce qu’on dit et signer en même temps qu’on le dit aussi … bref, s’entraîner pardi !

Comment on s’y est pris ? 

On a pu acquérir ce célèbre « Le Grand Guide des Signes avec bébé » de Marie CAO, grâce à notre liste de naissance. Et puis, on a regardé à nos heures perdues quelques vidéos. Youtube et Instagram en regorgent. Par contre, il se peut que les signes diffèrent légèrement pour un même mot.

Bon, aussitôt réceptionné, aussitôt lu. Et j’y suis revenue après la naissance de bébé. Faut dire qu’il prend un autre sens (pas tant les signes hein, mais surtout l’intro du bouquin).

Qu’avons nous utilisé ? 

Au début, on a utilisé les signes bateau de la famille. Les classiques : « Papa – Maman – Mamie – Papi – Tatie – Tonton ». Notamment pour que les proches s’y initient … Et qu’ils ne nous trouvent pas bizarres à faire des signes étranges en parlant le mamanais ! Puis on a ajouté les besoins et actions quotidiennes : manger, tétée, dodo, pipi/ caca, changer la couche, se laver (bain), encore, fini.

Le « bonne nuit » a vite intégrer les rangs. Ainsi que les activités récurrentes type lire une histoire (histoire et livre), chansons, se balader, les animaux (chien, chat, lapin, tortue, souris, poisson, oiseau). Ainsi que les émotions : fatigué, colère, triste, content, peur.

Et les essentiels : « je t’aime » ou encore « pardon ».

Et aujourd’hui, ça donne quoi ?

Concrètement, on ne signe pas tous les jours. Ni à chaque action même si c’est plus souvent qu’au début. C’est quand on en a envie. Quand on y pense, quand le moment le permet. Que tout le monde soit disposé pour faire le geste et être dans un moment de partage et d’attention conjointe. C’est important que l’on se positionne à hauteur de bébé, que le regard de chacun se pose et qu’on se trouve dans le calme.

En gros, pas de prise de tête. Investir les signes petit à petit et sur des temps clefs. Par exemple, lors d’une activité en journée, lors du bain, lors du change, lors des repas… Globalement, à la maison, on a facilement investi l’outil.

Du coup, après plusieurs mois de petite pratique, voici le bilan. Je note plusieurs choses : 

  • Quand je signe, mon bébé est attentif, concentré. On partage de tendres instants.
  • Ça favorise notre complicité et la relation.
  • Plus je signe avec mon bébé et plus j’ai envie d’en apprendre de nouveaux.
  • Lui offrir l’opportunité de s’exprimer, de limiter la frustration. Sa parole compte.
  • Par contre, quand elle essaie de communiquer (en signant) et que je ne la comprends pas … Là, c’est moins drôle.
  • À 11 mois, notre koala a signé pour la 1ère fois sans qu’on s’y attende, signe qu’elle investi la chose 
  • Son signe est un signe mixé entre deux signes… Donc on continue de lui faire les bons signes pour le bon mot pour différencier. Et on ne la reprend pas sur le fait que son signe est approximatif. L’important c’est qu’elle communique. Elle va apprendre et affiner ses gestes.
  • C’est un signe que je qualifierais de valise. Utilisé pour plusieurs notions. Le plus dur c’est de décoder. Parfois, c’est évident, parfois moins.
  • La comprendre avant même la parole c’est quand même fou et valorisant. Tant pour elle que pour nous.
  • On est trop 😍 parce qu’en vrai c’est trop choupi de la voir signer #coeurchamallow

Quel a été le premier signe chez vous ?

Restez connecté

J’espère que cet article vous aura donné envie de le découvrir ! Retrouvez d’autres idées de lectures ainsi que des activités et outils dans la catégorie activité. Découvrez bien d’autres articles sur la psychomotricité auprès des enfants et des adultes. Pour ne rien rater, inscrivez vous à la newsletter du blog !

Psychomotmaisonhttps://psychomotmaison.com
Psychomotricienne et blogueuse, j'ai à cœur de partager autour de la psychomotricité et de diffuser autant que possible de la petite enfance à la fin de la vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

FORMATION

A la une

Dobbles personnalisés : thèmes Disney et Noël !

Vous connaissez le Dobble ? C'est un super jeu d'attention et de réflexion conseillé à partir de 6...

IPMR de Nevers

Dans le cadre du recensement des instituts de formation en psychomotricité, voici une présentation de l'institut de Nevers.

La Proprioception

Notion bien connue du psychomotricien, la proprioception est notre 6ème sens ! Définition

Calendrier Psychomot’ : Avril 2021

L’infographie du calendrier psychomot’ d'Avril 2021 présente comment la psychomotricité peut accompagner les personnes touchées d'une paralysie cérébrale. La...

Infographie de la réouverture du cabinet de psychomotricité

La date du lundi 11 mai 2020 annonce le déconfinement progressif suite au coronavirus. Et comme chaque étape, il est important de...